ING collabore sur une nouvelle initiative européenne pour les paiements

ING collabore sur une nouvelle initiative européenne pour les paiements

Un groupe de 16 grandes banques européennes issues de cinq pays (Belgique, France, Allemagne, Pays-Bas et Espagne) a ouvert la voie au futur lancement de l’Initiative européenne pour les paiements (EPI).

L’objectif de l’EPI est de créer une solution de paiement paneuropéenne unifiée qui s’appuie sur les virements instantanés SEPA (SEPA Instant Credit Transfer, ou SCT Inst), mettant à disposition une carte bancaire utilisable par les consommateurs et les commerçants de toute l’Europe, un portefeuille numérique et des paiements P2P (Procure To Pay). La solution vise à devenir un nouveau moyen de paiement standard pour les consommateurs et les commerçants européens sur tous les types de transactions, notamment en magasin, en ligne, pour les retraits d’espèces et en « peer-to-peer », en complément des solutions existantes du système de paiement international.

Une solution de paiement paneuropéenne pour apporter des avantages concrets aux commerçants et aux consommateurs européens

L’EPI a pour ambition de proposer une solution de paiement numérique qui puisse être utilisée n’importe où en Europe, et de contrer la fragmentation du paysage qui perdure. Ce faisant, les fondateurs de l’EPI répondent aux communautés de marchands et de consommateurs qui appellent les initiatives de paiement à adopter une approche plus paneuropéenne.

L’EPI profitera tout d’abord aux citoyens européens, ce qui pourrait stimuler l’innovation dans le monde des paiements. Plus de 50 % des transactions de paiement de détail en Europe sont encore effectués en espèces aujourd’hui. La solution de l’EPI apportera également des avantages tangibles aux commerçants européens, en leur proposant une solution de paiement intégrée, compétitive et unifiée pour l’ensemble de l’Europe, et qui serait également accessible à tous les consommateurs européens.

L’EPI vise à soutenir le renforcement du marché unique et de l’agenda numérique européen

En outre, la création de l’EPI soutiendra la mise en œuvre de l’agenda politique tant pour les institutions publiques européennes que pour les autorités nationales, notamment par la création d’une solution véritablement européenne dans les domaines des paiements, des banques et de la technologie. Les solutions de paiement numérique existantes sont fragmentées en Europe et les citoyens européens ne sont toujours pas en mesure de payer numériquement partout. Par ailleurs, la crise du Covid-19 a souligné la nécessité d’une solution unique de paiement numérique européen. En ce sens, l’EPI vise également à aligner l’écosystème européen des paiements des banques, commerçants et acquéreurs / prestataires de services de paiement, contribuant ainsi au renforcement du marché unique et de l’agenda numérique européen.

La phase de mise en œuvre devrait pouvoir débuter dans les semaines à venir grâce à la création d’une structure temporaire à Bruxelles (Belgique), qui définira des livrables clairs, y compris l’achèvement de la feuille de route technique et opérationnelle et le lancement des travaux de mise en œuvre pour obtenir une expérience utilisateur de premier ordre. Les réalisations de cette entreprise temporaire seront évaluées par chaque banque avant le passage à la structure d’entreprise finale de l’EPI.

D’autres prestataires de services de paiement sont invités à participer à l’initiative. Jusqu’à la fin de l’année 2020, une fenêtre reste ouverte pour les acteurs du marché européen, les banques individuelles ou les syndicats bancaires, ainsi que pour les prestataires de services de paiement tiers, pour postuler et rejoindre l’EPI en tant que fondateurs. L’EPI devrait entrer en phase opérationnelle en 2022.