Guérir et se réinventer

Guérir et se réinventer

ING a rejoint l’appel mondial à l’action de l’UNICEF visant à protéger les enfants les plus vulnérables dans le monde des retombées de la pandémie de coronavirus.

Nous n’avons pas de temps à perdre. Sans actions immédiates pour apporter des fournitures essentielles, renforcer les systèmes de santé et maintenir des services courants destinés aux enfants vulnérables, 6 000 enfants supplémentaires pourraient perdre la vie chaque jour en raison des retombées directes du coronavirus. C’est plus de quatre enfants par minute.

C’est pourquoi ING s’associe à l’UNICEF pour appeler les gouvernements, les entreprises, les influenceurs et l’opinion publique à prendre des mesures et lever des fonds. L’UNICEF a besoin de ce soutien à la fois pour faire face à la crise et aider les enfants déjà touchés à récupérer.

Alors que l’essentiel de notre soutien communautaire est apporté aux communautés dans lesquelles nous sommes présents (lire l’article « La communauté à l’heure du coronavirus »), il y a en réalité bon nombre d’autres pays dans le monde qui risquent de souffrir davantage de la pandémie de coronavirus, en raison de leurs systèmes sanitaires et médicaux moins développés.

Compte tenu de notre partenariat avec l’UNICEF depuis 15 ans, nous avons à nouveau uni nos efforts pour lever des fonds afin d’aider les enfants et les populations vulnérables dans 155 pays touchés par le virus. Nous avons pour objectif de collecter 1 million d’euros, un montant que le groupe ING doublera ensuite !

Les fonds permettront de promouvoir le lavage des mains, l’hygiène et la distanciation sociale en vue de ralentir la transmission du virus ; d’apporter des fournitures médicales et d’hygiène essentielles ; et de garantir la continuité des services de santé, d’éducation et sociaux pour les enfants et leur famille.

Le saviez-vous ?

Les enfants et leur famille vivant dans la pauvreté figurent parmi les populations les plus vulnérables face au coronavirus, étant donné qu’ils sont moins susceptibles d’avoir accès aux services sanitaires et médicaux essentiels. La plupart des pays ont fermé les écoles, ce qui signifie que 1,5 milliard d’élèves sont confinés chez eux et ne bénéficient pas des services d’assistance offerts par l’école, comme le déjeuner. Malgré la réouverture des écoles, 900 millions d’enfants dans le monde n’ont pas la possibilité de se laver les mains avec du savon à l’école, augmentant ainsi le risque qu’ils soient exposés à des maladies comme le coronavirus.