ING confirme sa place de leader de l’action climatique

ING confirme sa place de leader de l’action climatique

ING conserve sa place sur la liste A du CDP qui regroupe chaque année les entreprises mondiales les plus performantes en matière de développement durable. C’est la cinquième année consécutive qu’ING fait partie de la liste A du CDP, ce qui témoigne de l’engagement constant d’ING dans le domaine de l’action climatique.

En tant que société figurant dans la liste A sur le climat, nous sommes à la pointe en matière de transparence sur nos actions pour lutter contre le changement climatique.

Ce classement traduit bien plus que notre propre performance environnementale. Il reflète notre engagement et les progrès réalisés sur de nombreux autres indicateurs : la gouvernance, la gestion des risques, la gestion des opportunités, y compris en matière de produits et services (financiers), et notre stratégie pour limiter le changement climatique, notamment nos mesures et nos objectifs.

Il reflète également les choix que nous faisons en tant que prêteur et le rôle que nous pouvons jouer en finançant le changement, en partageant nos connaissances et en usant de notre influence.

Par le biais de notre approche Terra, nous alignons notre portefeuille de prêts de 600 milliards d’euros sur l’objectif de l’Accord de Paris qui vise à limiter le réchauffement climatique bien en deçà des deux degrés. En septembre 2019, nous avons publié notre premier rapport sur l’état d’avancement de l’approche Terra qui détaille la voie empruntée par ING pour parvenir à l’alignement climatique dans les secteurs les plus polluants.

Nous appliquons des critères sociaux, éthiques et environnementaux stricts dans nos politiques et pratiques de financement et d’investissement. Nous refusons également d’investir dans certaines sociétés et certains secteurs, par exemple pour réduire notre exposition aux centrales à charbon à près de zéro d’ici 2025. ING a été la première banque à s’engager à sortir du charbon.

Une progression constante vers la réalisation d’objectifs environnementaux audacieux

ING s’efforce d’être un leader en matière de performance environnementale. Nous surveillons et gérons étroitement notre impact environnemental, et nous estimons que le fait de nous fixer des objectifs ambitieux nous aide à devenir une entreprise plus efficace.

Avec l’aide de notre Programme environnemental, ING a réduit sa propre empreinte carbone globale de 44% à la fin de l’année 2018 par rapport à 2014, tout en augmentant la portée du suivi de nos émissions. Cela nous rapproche de notre objectif de réduction de 50% d’ici 2020.

À la fin de l’année 2018, nous avions porté la part de l’électricité renouvelable à 98% de notre consommation totale d’électricité. Cela nous rapproche également de notre engagement, pris dans le cadre de l’initiative RE100, d’alimenter en électricité 100% renouvelable tous les bâtiments ING dont nous assurons la gestion, partout dans le monde, d’ici 2020.

Le nouveau bâtiment d’ING à Amsterdam, le Cedar Building, est aussi une illustration de notre politique de développement durable. Sa conception a reçu la notation la plus élevée en matière de durabilité de la part de BREEAM-NL. Il a été en partie construit avec le béton du précédent bâtiment, situé au même endroit. Environ 3 000 mètres carrés de panneaux solaires alimentent le bâtiment en énergie, tandis que les fenêtres à triple vitrage et avec des châssis isolés permettent d’économiser l’énergie.

Le CDP est une organisation mondiale à but non lucratif qui incite les entreprises et les gouvernements à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre, à préserver les ressources en eau et à protéger les forêts. Élu premier fournisseur de recherche sur le climat par les investisseurs, il travaille avec des investisseurs institutionnels dont les actifs s’élèvent à 96 000 milliards de dollars. Le CDP s’appuie sur le pouvoir des investisseurs et des acheteurs pour inciter les entreprises à divulguer et à gérer leurs impacts environnementaux. En 2019, plus de 8 400 entreprises représentant plus de 50% de la capitalisation boursière mondiale ont divulgué des données environnementales grâce au CDP.

Le CDP utilise une méthodologie détaillée et indépendante pour évaluer ces entreprises. Il leur attribue une note de A à D- en fonction de l’exhaustivité de la divulgation, de la sensibilisation aux risques environnementaux et de leur gestion, et de la mise en place des meilleures pratiques associées au leadership environnemental, comme l’établissement d’objectifs ambitieux et significatifs. Celles qui ne donnent pas d’informations ou qui n’en donnent pas suffisamment reçoivent la note F.

La liste A sur le climat et le classement complet des entreprises sont disponibles sur le site internet du CDP.