ING a doublé son nombre de transactions vertes en 2019

ING a doublé son nombre de transactions vertes en 2019

L’engagement d’ING en faveur de la finance durable s’est traduit en 2019 par 60 prêts verts, indexés sur l’amélioration des performances en matière de développement durable, et 62 obligations sociales durables. Cela représente une augmentation de 119 % par rapport à 2018.

Un exemple récent est la participation d’ING au plus grand prêt vert dans le secteur du transport au niveau international. ING est intervenue comme unique conseiller en finance verte, arrangeur et prêteur dans le cadre du prêt vert syndiqué de 1,1 milliard d’euros octroyé à Italo, l’opérateur privé italien de trains à grande vitesse. ING était également l’unique conseiller en structuration verte pour la première émission d’obligations vertes sécurisées, effectuée par la banque norvégienne SR-Boligkreditt pour un montant de 500 millions d’euros. ING a contribué à l’élaboration d’un cadre pour les obligations vertes, qui couvre les investissements dans les bâtiments écologiques ainsi que dans les énergies renouvelables et les transports propres.

 « Actuellement, la demande de financements verts est plus forte que celle pour les financements non verts. Et nous constatons que les clients ayant une bonne note de durabilité ont également une bonne note de crédit.  Nous pensons vraiment que les activités durables sont meilleures pour tout le monde. » explique Leonie Schreve, Global head of Sustainable Finance chez ING.

Le travail d’ING ne passe pas inaperçu : la banque a été nommée pour la cinquième année consécutive leader de la lutte contre le changement climatique par le CDP, la principale plateforme mondiale de reporting environnemental.