Les initiatives d’ING en faveur des objectifs climatiques

Les initiatives d’ING en faveur des objectifs climatiques

ING est récemment intervenue en tant que conseiller en structuration et active bookrunner sur l’émission d’un Sustainability-Linked Bond (SLB) de 850 millions d’euros pour LafargeHolcim.

La transaction constitue une première sur deux plans : il s’agit en effet du premier SLB dans le secteur des matériaux de construction, mais aussi du premier mandat de structuration de SLB pour ING.

L’entreprise de matériaux de construction s’est engagée à réduire ses émissions de CO2 dans le ciment, se posant en exemple majeur pour l’industrie mondiale du ciment qui est actuellement responsable de 8 % des émissions totales de carbone. Quant à la validation de l’objectif, elle sera réalisée par la « Science Based Target initiative » (SBTi). La SBTi, un partenariat entre CDP, le Pacte mondial des Nations Unies (PMNU), le World Resources Institute (WRI) et le Fonds Mondial pour la Nature (WWF), aide les entreprises à fixer des objectifs de réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre en adéquation avec les acquis de la climatologie.

La transaction démontre l’engagement d’ING à soutenir ses clients et la société dans le cheminement vers une économie bas-carbone comme l’envisage l’Accord de Paris sur le changement climatique.

Dans d’autres domaines également, ING continue d’asseoir sa position parmi les premières banques d’Europe et dans le monde en matière de finance durable.

Au quatrième trimestre 2020, ING a soutenu l’émission de quatre obligations vertes, trois obligations durables, une Sustainability-Linked Bond et une obligation de transition. ING a également apporté son appui à six prêts indexés sur l’amélioration des performances en matière de développement durable, trois prêts verts et deux Schuldscheins verts, ainsi que deux transactions de financement structuré durable.