Communiqué de presse

17 décembre 2015

Noël : 36% des Français épargnent en amont, 10% s'endettent

Noël : 36% des Français épargnent en amont, 10% s’endettent

ING Direct publie aujourd’hui son baromètre annuel sur les Européens et les dépenses de Noël : Celebrating the challenges – Time to party – or is more recovery time required ? On y découvre notamment que si 1 Européen sur 3 épargne en prévision des fêtes de fin d’année, 1 sur 10 déclare s’être endetté pour Noël l’an dernier.

EPARGNER OU S’ENDETTER : LES STRATÉGIES DES EUROPÉENS POUR NOËL

Pour 33% des Européens l’anticipation est le maître mot lorsqu’il s’agit de Noël, les Britanniques en tête puisqu’ils sont 43% à épargner en prévision des fêtes de fin d’année, suivis par les Roumains à 42% et en 3ème position les Français et les Espagnols à 36%. Ils sont même 16% des Européens à placer cet argent sur un compte séparé et pas moins de 23% des Britanniques et 18% des Roumains, Français et Italiens.

A contrario, 9% des Européens déclarent s’être endettés pour Noël 2014, moyenne stable par rapport aux années précédentes. Les Français se distinguent (10%) aux côtés des Britanniques (15%) et des Roumains (16%). Ils se placent ainsi, pour la première fois, dans le top 3 des nationalités déclarant s’endetter pour Noël, alors qu’ils n’étaient que 7ème l’année dernière avec un score de 8%.

Cependant, Noël semble pour une grande partie des Européens être une « période particulière » en matière de finances. Ils sont ainsi 30% à déclarer que lors des fêtes, ils s’autorisent à dépenser sans tenir compte de leur situation financière. 35% des Français partagent cette opinion contre 38% des Britanniques, 32% des Espagnols, 27% des Italiens et 25% des Allemands.

LES FRANÇAIS, PARMI LES EUROPÉENS LES PLUS GÉNÉREUX POUR NOËL

16% des Européens prévoient de dépenser plus d’argent dans leurs cadeaux de Noël 2015 que l’année précédente. 16% des Français se disent en phase avec cette affirmation devant les Italiens (15%) et les Allemands (12%) mais derrière les Espagnols (19%), les Britanniques (24%) et les Roumains (26%). Les hommes sont les plus enclins à augmenter leurs dépenses, à hauteur de 20% pour seulement 13% des femmes.

En moyenne, les Français ont l’intention de dépenser 378,30 euros dans les cadeaux contre 279,30 euros pour les Allemands, 287,60 pour les Italiens et 367,90 pour les Espagnols. Cette année, comme en 2014, ce sont les Anglais, qui avec 725 euros, consacrent le plus gros budget aux cadeaux de Noël.

Cependant, anticiper ses dépenses de Noël reste un exercice périlleux. En effet, 42% des Français se disent incapables de prévoir le montant de leurs dépenses, contre 37% des Allemands, 40% des Italiens, 46% des Espagnols et 42% des Britanniques. La moitié des Belges et des Polonais se déclare dans l’incertitude quant au montant de leur budget de fêtes de fin d’année.

Méthodologie de l’étude

Terrain réalisé entre le 10 et le 29 octobre 2015 auprès d’un échantillon de 14 837 personnes, représentatif de la population de 15 pays dans le monde, âgée de 18 ans et plus.